Jugement de la prière sans appel ni iqama


Jugement de la prière sans appel ni iqama
Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Télécharger | montre 0min 43  


Question : 
Qu'Allah soit bienfaisant envers vous. Quel est le jugement de la prière obligatoire sans appel à la prière ni iqama, qu’ils soient délaissés par oubli ou par négligence ?

Réponse :

L’appel à la prière et l’iqama sont des obligations communautaires, s’il y a suffisamment de personnes qui l’accomplissent pour le groupe ou dans la contrée, ils deviennent alors sounna pour les autres. Si l’appel à la prière et l’iqama sont accomplis dans la contrée, même si ce n’est que dans une seule mosquée, l’obligation est accomplie, et le reste est surérogatoire. Ainsi, s’ils prient sans appel à la prière ni iqama et que l’appel à la prière a été accompli dans la contrée, cela suffit et leur prière est valide inchaAllah.

[Fin de la réponse de Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan, qu’Allah le préserve]


k11265037 Traduit et publié par an-nassiha.com