Conseil pour une sœur dont le mari est paresseux et négligent dans les œuvres de bien


Conseil pour une sœur dont le mari est paresseux et négligent dans les œuvres de bien
Cheikh Zayd Ibn Muhammad Al-Madkhali

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Télécharger | montre 2min 36  


Question : 
Une questionneuse d'Algérie dit que son mari est un homme salafi mais il est très paresseux dans le travail et les adorations. En plus de cela il la décourage dans l’étude de la science religieuse, se moque d’elle, de son ambition et de ses tentatives de progression dans la religion et la science. Elle espère un conseil de votre part pour lui, peut-être qu'Allah le guidera.

Réponse :

Premièrement, il n’est pas étrange qu’une femme soit pieuse et que son mari soit paresseux et négligent vis-à-vis des affaires de sa religion. Ce n’est pas une chose étrange, il est possible que cela se produise. Mais ce n’est pas fréquent car Allah a donné aux hommes autorité sur les femmes. Il est donc obligatoire pour lui de se charger des affaires de la religion avant les affaires de la vie des corps. Ceci est le premier point.

Deuxièmement, nous félicitons cette femme car elle va se présenter devant Allah avec ses œuvres, et elle va se présenter seule. Elle doit donc multiplier les obéissances, multiplier la continuité dans les adorations et Allah lui décuplera ses bonnes actions.

Et qu’elle conseille cet époux, qu’elle le conseille selon la science dont elle a connaissance. Elle lui fait le rappel d’Allah ainsi que de la rencontre d’Allah. Et peut-être que par la force d'Allah et Sa puissance, l’ambition lui viendra, il aura des regrets et passera d’une mauvaise situation à une bonne situation puis à une situation encore meilleure. Et elle ne doit pas désespérer.

Cependant, s’il en arrive à délaisser la prière ou à se moquer de la religion alors il ne convient pas pour être son époux, en aucun cas. Et elle ne doit pas patienter dans cette situation, soit il se conforme à la législation comme Allah lui a ordonné, soit elle se sépare de lui. Et peut-être qu’Allah le lui remplacera par mieux ici-bas, dans le barzakh et l’au-delà.

[Fin de la réponse de Cheikh Zayd Ibn Muhammad Al-Madkhali, qu’Allah lui fasse miséricorde]


k11265037 Traduit et publié par an-nassiha.com


Mots-clés: Fatwas Spécifiques aux femmes