Le divorce de l’homme en colère est-il valide ?


Le divorce de l’homme en colère est-il valide ?
Cheikh Zayd Ibn Muhammad Al-Madkhali

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Télécharger | montre 1min 44  


Question : 
Un questionneur de Libye dit : le divorce de l’homme en colère est-il valide ?

Réponse :

La colère est de différente sorte. Il y a la colère qui fait perdre la raison à l’homme à tel point qu’il ne sait plus ce qu’il dit. Dans ce cas, le divorce n’est pas valide, mais ceci est très rare. Il y a aussi la colère qui pousse l’homme à divorcer alors qu’il sait ce qu’il dit et en est conscient malgré qu’il soit en colère. Dans ce cas, le divorce est valide.

Et qu’Allah fasse miséricorde à Ibn Taymiya qui a divisé la colère en trois catégories :

1- Une colère qui fait perdre la raison à l’homme à tel point qu’il ne sait plus ce qu’il fait ni ce qu’il dit mais ce sont les gens qui l’ont informé qu’il a divorcé. Dans ce cas, le divorce n’est pas valide par consensus, d’après la parole du Prophète (صلى الله عليه وسلم) : « La plume est levée sur trois personnes… » parmi elles « le fou jusqu’à ce qu’il retrouve sa raison. ». Et celui là est considéré comme fou.

2- Une grosse colère sous laquelle il contrôle sa personne qui le pousse à prononcer le divorce alors qu’il ne veut pas divorcer. Ce cas là est-il comme le premier ? Il y a divergence à ce sujet.

3- Quant à la colère avec laquelle l’homme sait ce qu’il dit et ce qu’il souhaite, dans ce cas le divorce est valide et il n’y a pas de divergence à ce sujet. Et en général, l’homme ne prononce le divorce qu’en état de colère.

[Fin de la réponse de Cheikh Zayd Ibn Muhammad Al-Madkhali, qu’Allah lui fasse miséricorde]


k11265037 Traduit et publié par an-nassiha.com