Ces jours sont meilleurs que les dix derniers jours de ramadan


Ces jours sont meilleurs que les dix derniers jours de ramadan
Cheikh Muhammad Ibn Salih Al-Othaymin

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Télécharger | montre1min 23  


Question : 
Ce questionneur dit : noble cheikh, les mérites mentionnés sur ces jours (les dix premiers jours de dhou-l-hijja) sont plus nombreux que ceux mentionnés sur les dix derniers jours de Ramadan. Ces jours sont-ils donc meilleurs que ces derniers ? Et comment se fait-il que les gens sont aussi négligents envers ceux-ci. En effet, nous ne les voyons pas faire autant d’efforts que pendant les dix derniers jours [de ramadan]. Et quelles sont les œuvres que vous conseillez d’accomplir à ceux qui atteignent ces jours, qu’ils soient dans leurs pays ou sur les lieux du pèlerinage ?

Réponse :

Oui, ces jours sont meilleurs que les dix derniers jours de ramadan. Et les œuvres pieuses accomplies durant ces jours sont plus aimées auprès d’Allah que celles accomplies durant les dix derniers jours de ramadan.

Malgré cela, les gens sont négligents quant à cela car ils ne connaissent pas ce mérite, beaucoup d’entre eux ignorent cela. Et il se peut même que certains étudiants en science soient négligents et ne propagent pas ces mérites parmi les gens du commun. Mais j’ai la conviction que le croyant aime connaître les saisons et les lieux pour accomplir le bien afin de pouvoir tirer profit de ces occasions.

Quant aux œuvres, il convient d'accomplir toute œuvre pieuse. Il convient à la personne d’accomplir toute œuvre pieuse pendant ces jours, et ce, qu’il soit dans son pays, en voyage ou sur les lieux du pèlerinage, car les textes sont généraux.

[Fin de la réponse de Cheikh Muhammad Ibn Salih Al-Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde]


k11265037 Traduit et publié par an-nassiha.com