Quels sont les signes de la nuit du destin ?


Quels sont les signes de la nuit du destin ?
Cheikh Muhammad Ibn Salih Al-Othaymin

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Télécharger | montre 2min 02  


Si un homme venait à dire : « [La nuit du destin] a-t-elle des signes ? ». Nous répondons : « Oui, elle a des signes qui apparaissent lors de la nuit et d'autres qui apparaissent après. ».

Quant aux signes qui apparaissent lors de la nuit : 

  • Le fort éclairage et la forte lumière durant cette nuit. Et ce signe là n'est pas perceptible à notre époque sauf pour celui qui est en campagne loin des lumières.
  • La quiétude du cœur et l’épanouissement du croyant, il ressent un bien-être, une quiétude et un épanouissement durant cette nuit bien plus que durant les autres nuits.
  • Il est dit que les vents sont sans agitation, c’est à dire qu'ils sont sans rafales et non tempétueux, le temps est donc adéquat.
  • Allah peut montrer à l’homme en rêve la nuit [du destin] comme cela est arrivé à certains Compagnons.
  • L’homme ressent un plaisir pour la prière de nuit durant cette nuit bien plus que durant les autres.

Quant aux signes postérieurs : 

  • Le soleil se lève au matin sans que ses rayons soient clairs contrairement aux autres jours.

Quant à ce qui est cité de la part de certains savants concernant la diminution ou l’absence des aboiements de chiens, alors ceci n’est pas toujours vrai. Parfois, l’homme prête attention à l’ensemble des dix dernières nuits et se rend compte que les chiens aboient et ne se taisent pas. Ceci ne peut donc pas être un signe.

[Extrait de l'explication de zad al-moustaqna' de Cheikh Muhammad Ibn Salih Al-Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde]


k11265037 Traduit et publié par an-nassiha.com