Comment la science pourrait-elle disparaitre alors que nous lisons le Coran ?


ira author

Comment la science pourrait-elle disparaitre alors que nous lisons le Coran ?
Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan
alfawzan.af.org.sa | محاضرات في العقيدة والدعوة


Ziyad Ibn Labid a dit : « Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a parlé d’une chose puis a dit : « Ceci se produira lorsque la science disparaitra. ». Je lui ai dit : « ô Messager d’Allah ! Comment la science pourrait-elle disparaitre alors que nous lisons le Coran et nous le lisons à nos enfants qui le liront à leurs enfants et ce jusqu’au jour de la résurrection ? » Il répondit : « Que ta mère te perde Ziyad ! Je te considérai pourtant comme faisant partie des gens les plus instruits de Médine. Les juifs et les chrétiens ne lisent-ils pas la thora et l’évangile et ne mettent rien en pratique de ce qui s’y trouve ? ». ». [Rapporté par Ibn Abi Chayba, Ibn Majah, At-Tabarany et autres]

La science disparait trois fois :

La première est qu’elle disparait des poitrines et rester sur les langues. Et ceci a lieu lorsque la crainte d’Allah disparait des cœurs des savants.

La deuxième est lors de la mort des savants jusqu’à ce qu’il ne reste plus de savants. Les gens donnent pourtant de l’importance aux affaires mondaines mais peu d’entre eux se consacrent à l’étude de la science légiférée. C’est pour ça qu’il y a peu de savants et beaucoup de lecteurs, ceux qui lisent des livres. Ils possèdent beaucoup de livres dans leurs maisons et leurs bibliothèques mais la bonne compréhension se fait rare car pour l’obtenir il faut prendre le bon chemin qui consiste à s’asseoir auprès des savants et prendre leur science. Et ceux là se font rares dans les dernières générations, les savants sont peu alors que les lecteurs eux sont nombreux et ceci est une énorme calamité. Et ces lecteurs émettent des fatwas sans science ni clairvoyance car ils pensent qu’ils sont devenus savants. Ils font donc des erreurs dans leurs fatwas comme le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Les gens prendront à leur tête des ignorants qui feront des fatwas sans science, ils s’égareront alors et égareront [les gens]. ».

La troisième est la disparition de la base de la science, qui est le Coran, et ce lorsqu’il disparaitra de la Terre, des feuillets et des poitrines des gens. A ce moment, il ne restera plus un seul verset du Coran présent sur Terre.

[Extrait d'une conférence de Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan, qu’Allah le préserve]


k11265037 Traduit et publié par an-nassiha.com