Les Annulatifs de l'Islam


51394 512x512 adobe photoshop pdf icon

Les Annulatifs de l'Islam
Par l'Imam Muhammad Ibn AbdilWahhab, qu'Allah lui fasse miséricorde
Télécharger | 2 pages - 554 ko


Au Nom d’Allah, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. Saches que les annulatifs de l’Islam sont au nombre de dix.

Le premier : est l’association dans l’adoration d’Allah (تعالى). Allah (تعالى) a dit : « Certes Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne quelqu’associé. En dehors de cela, Il pardonne à qui Il veut. » [an-nissa, 48] et Il (تعالى) a dit : « Quiconque associe à Allah (d’autres divinités), Allah lui interdit le paradis, et son refuge sera le feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs ! » [al-maida, 72]. Fait partie de cela : le sacrifice pour autre qu’Allah comme ceux qui sacrifient pour les djinns ou les tombes.

Le deuxième : quiconque place entre lui et Allah des intermédiaires, en les invoquant, leur demandant l’intercession et plaçant sa confiance en eux, a mécru à l’unanimité.

Le troisième : quiconque n’excommunie pas les polythéistes, doute de leur mécréance ou approuve leur idéologie, a mécru.

Le quatrième : quiconque croit qu’une guidée autre que celle du Prophète (صلى الله عليه وسلم) est plus complète que sa guidée, ou que le jugement d’autre que lui est meilleur que son jugement, comme ceux qui préfèrent le jugement des tawaghit à son jugement, est alors un mécréant.

Le cinquième : quiconque a de la répulsion pour une chose qu’a apportée le Messager (صلى الله عليه وسلم), il a alors mécru, même s’il la met en pratique.

Le sixième : quiconque se moque d’une chose de la religion du Messager (صلى الله عليه وسلم), de la récompense d’Allah ou de son châtiment, a alors mécru. La preuve est Sa parole (تعالى) : « Dis : est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas, vous avez bel et bien mécru après votre foi. » [at-tawbah, 65-66].

Le septième : est la sorcellerie, dont le sarf et le ‘atf [1]. Quiconque la pratique ou l’agrée a mécru. La preuve est Sa parole (تعالى) : « Mais ceux-ci n’enseignaient rien à personne avant d’avoir dit : « Nous ne sommes rien qu’une tentation, ne sois pas mécréant. ». » [al-baqarah, 102].

Le huitième : consiste à secourir les associateurs et leur venir en aide contre les musulmans. La preuve est Sa parole (تعالى) : « Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. » [al-maida, 51].

Le neuvième : quiconque croit que certaines personnes peuvent sortir de la législation de Muhammad comme Al-Khadir est sorti de la législation de Moussa (عليه السلام), est alors mécréant.

Le dixième : consiste à se détourner de la religion d’Allah (تعالى), ne pas l’apprendre, ni la mettre en pratique. La preuve est Sa parole (تعالى) : « Qui est plus injuste que celui à qui les versets d’Allah sont rappelés et qui ensuite s’en détourne ? » [as-sajda, 22].

Et il n’y a aucune différence au sujet de ces annulatifs entre celui qui plaisante, celui qui est sérieux et celui qui a peur, à l’exception de celui qui est contraint. Ils font tous partie des choses les plus dangereuses et les plus souvent commises. Il convient donc au musulman d’y prendre garde et d’en avoir peur pour lui-même. Nous cherchons refuge auprès d’Allah contre les causes de Sa colère et Son douloureux châtiment. Et qu’Allah prie sur la meilleure des créatures, Muhammad, et le salue, ainsi que sa famille et ses compagnons.

[1] Le sarf et le ‘atf sont deux sorts qui consistent respectivement à séparer ou unir deux personnes.