Conseil d'un Imam bienveillant envers ses enfants d'Algérie et d'ailleurs


Conseil d'un Imam bienveillant envers ses enfants d'Algérie et d'ailleurs
Cheikh Rabi' Ibn Hadi Al-Madkhali

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Télécharger | montre 2min 55  


Et qu’ils respectent les savants, même s’ils viennent du fin fond de la Chine ou tout autre pays, tant qu’ils disent la parole de vérité et se basent sur le Livre d’Allah, la Sounna du Messager d’Allah ﷺ et le minhaj des pieux prédécesseurs.

Au nom d'Allah, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. La louange est à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d'Allah ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ceux qui suivent sa guidée.

Ceci dit :

Il m’est certes parvenu que des divergences subsistent entre les frères salafis en Algérie et ceci n'était pas attendu venant de leur part. Leur prêche était certes fort lorsque leur discours était unique et qu’ils étaient unis sur le Livre d’Allah et la Sounna du Messager d’Allah ﷺ.

Il m’est certes parvenu que ces divergences ont eu un grand impact sur le prêche salafi et l’ont terni.

Je recommande aux frères salafis de manière générale :

  • la fraternité en Allah,
  • l’amour mutuel en Allah,
  • l’amitié en Allah,
  • de s’accrocher au Livre d’Allah et à la Sounna du Messager d’Allah ﷺ sur la voie des pieux prédécesseurs
  • et de respecter les savants, qu’ils soient d’Algérie ou d’ailleurs.

Et certes se limiter aux savants de ce pays et refuser la parole des autres, ceci est du racisme, du sectarisme et du nationalisme.

Qu'ils craignent donc Allah, qu’ils délaissent ces manières d’agir et qu’ils respectent le minhaj salafi ainsi que leurs frères.

Et qu’ils respectent les savants, même s’ils viennent du fin fond de la Chine ou tout autre pays, tant qu’ils disent la parole de vérité et se basent sur le Livre d’Allah, la Sounna du Messager d’Allah ﷺ et le minhaj des pieux prédécesseurs.

Je réaffirme donc mon conseil afin qu’ils délaissent la division et ses causes car ceci mène à la défaite « et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force ». Allah a dit :

وَلَا تَنَازَعُوا فَتَفْشَلُوا وَتَذْهَبَ رِيحُكُمْ

« et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force » [al-anfal, 46].

Et qu’ils appellent à la concorde, qu’ils fassent preuve de douceur et amabilité car Allah est doux et Il aime la douceur comme il est venu dans le hadith authentique. Le Messager ﷺ a aussi dit : « Faites preuve de douceur, car elle ne se trouve pas dans une chose sans l’embellir et elle n’est pas retirée d’une chose sans l’enlaidir. ».

La dureté et la rudesse ne profite pas au prêche salafi, même envers les ennemis.

ادْعُ إِلَىٰ سَبِيلِ رَبِّكَ بِالْحِكْمَةِ وَالْمَوْعِظَةِ الْحَسَنَةِ ۖ وَجَادِلْهُم بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ

« Appelle [les gens] au sentier de ton Seigneur par la sagesse et la bonne exhortation. Et discute avec eux de la meilleure façon. » [an-nahl, 125].

Ceci concerne les ennemis, alors que dire avec les salafis ?

La dureté envers les salafis et les dénigrements sévères à leur encontre sont une chose dangereuse qui s’oppose au minhaj des salafs.

Qu’ils craignent donc Allah à l’égard de ce prêche, qu’ils se soutiennent, qu’ils soient des frères et comme un seul corps. Et celui qui se trompe, alors qu’il soit conseillé par la sagesse et la bonne exhortation.

Qu’Allah accorde à tous la réussite, qu’Il unisse leurs cœurs, notre Seigneur répond certes aux invocations. Et qu’Allah couvre d’éloges et salue notre Prophète Muhammad ainsi que sa famille et ses compagnons.

[Prononcé par son éminence, l'érudit, le Cheikh, l'Imam Rabi' Ibn Hadi Al-Madkhali, qu'Allah le préserve, le 19 rabi’ al-akhir 1439 (6/01/2018)]


k11265037 Traduit et publié par an-nassiha.com