L'obligation de se conformer au minhaj des salaf


L'obligation de se conformer au minhaj des salaf
Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Télécharger | montre 2min 01  


Question : 
Qu’Allah vous récompense noble Cheikh. Dans de nombreuses questions, il est demandé au Cheikh d’adresser une parole – le noble Cheikh y a certes fait allusion mais le supplément comporte un bien – sur le fait de se conformer au minhaj des salaf dans la croyance, les paroles et les actes, nous espérons donc du noble Cheikh une réponse à cela.

Réponse :

Il est obligatoire de se conformer à la croyance des salaf, dans la conduite, le minhaj et la croyance. Les derniers de cette communauté ne peuvent obtenir le salut qu’en suivant leurs prédécesseurs. L’Imam Malik, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Ne réformera les derniers de cette communauté que ce qui a réformé ses premiers. ». Allah (سبحانه) a dit :

وَالسَّابِقُونَ الأَوَّلُونَ مِنَ الْمُهَاجِرِينَ وَالأَنْصَارِ وَالَّذِينَ اتَّبَعُوهُمْ بِإِحْسَانٍ

« Les tous premiers [croyants] parmi les émigrés et les auxiliaires et ceux qui les ont suivis de la meilleure manière. » [at-tawbah, 100]

Le suivi des salaf est donc une chose obligatoire dans la croyance, le comportement, la religion et l’ensemble des affaires de l’Islam, car les salaf sont eux les exemples. Ils font partie des meilleures générations, celles dont le Messager (صلى الله عليه وسلم) a fait les éloges dans sa parole : « Les meilleurs d’entre vous sont ceux de ma génération, puis ceux qui les suivent, puis ceux qui les suivent. ». Le rapporteur [du hadith] a dit : « Je ne sais pas s’il a mentionné deux ou trois générations après la sienne. ». Et les troubles et les maux sont apparus après eux.

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) nous a mentionné cela afin que nous prenions pour exemple les meilleures générations dans les paroles, les actes et la croyance, car ce sont nos pieux prédécesseurs, ceux qui ont pris du Messager (صلى الله عليه وسلم) ou de ceux qui ont pris du Messager (صلى الله عليه وسلم). Ils sont donc plus proches du mérite et de la droiture que ceux qui sont venus après eux.

[Fin de la réponse de Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan, qu’Allah le préserve]


k11265037 Traduit et publié par an-nassiha.com


icon rub liens Source : alfawzan.af.org.sa/node/7296