Doit-on se taire et s'écarter de tous les troubles ?


ira author

DOIT-ON SE TAIRE ET S’ÉCARTER DE TOUS LES TROUBLES ?
Cheikh Muhammad Aman Al-Jami
Format PDF :  télécharger ici | Format image :  télécharger ici


Question :
Un questionneur interroge au sujet du hadith : « restez cloitrés dans vos maisons. ».

Réponse :

Allah a informé le Messager ﷺ de certaines affaires imperceptibles et nous croyons tous en cela. Il parlait donc des troubles qui allaient se dérouler, et lorsqu’il leur parla, c'est-à-dire aux compagnons, de l’apparition de certains troubles, ils lui ont alors demandé : que devaient-ils faire ?

Nous rapportons le hadith selon son sens, non en ses termes, il leur a dit ﷺ : « Restez cloitrés dans vos maisons. » [1]. C'est-à-dire : restez dans vos maison et ne participez pas aux troubles.

Sans aucun doute, ceci est - comme l’ont compris les savants du hadith - lorsque des troubles se déroulent entre deux groupes de musulmans ayant chacun un effort d’interprétation, à l’exemple des troubles qui se sont déroulés entre les compagnons.

Cependant, lorsque se déroulent des troubles comme ceux d’aujourd’hui, entre un oppresseur et un opprimé, et que tu distingues l’oppresseur de l’opprimé, alors ceci n’est pas visé par ce hadith.

Dans ce cas, comme je l’ai dit précédemment, s’applique plutôt sa parole ﷺ : « Secours ton frère qu’il soit oppresseur ou opprimé » [2].

Il est donc obligatoire d’appliquer les textes selon leurs contextes et de ne pas les frapper les uns contres les autres.

Nous demandons à Allah de nous rassembler sur le bien et de nous placer parmi ceux qui s’aiment en Allah, qui œuvrent sur le sentier d’Allah et qu’Il nous préserve ainsi que vous de ces troubles et leurs effets.

Qu’Allah couvre d’éloges, salue et bénisse notre Prophète Muhammad, ainsi que sa famille et ses compagnons.

[Fin de la réponse du Cheikh Muhammad Aman Al-Jami, qu’Allah lui fasse miséricorde]


k11265037 Traduit et publié par an-nassiha.com


icon rub liensSource : Extrait du livre [قرة عيون السلفية بالأجوبة الجامية] à la page 200.


[1] Rapporté par Abou Daoud (n°4262), Ahmad (n°19662) et authentifié par Al-Albani dans l’authentique des sounan d’Abi Daoud (n°4262).
[2] Rapporté par Al-Boukhari (n°2443).


Mots-clés: Explications de Hadiths et Athars