Nul n’est gêné par ces mots si ce n’est un innovateur ou une personne au cœur malade


Nul n’est gêné par ces mots si ce n’est un innovateur ou une personne au cœur malade
Cheikh Muhammad Ibn Hadi Al-Madkhali

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Télécharger | montre 2min 58  


Question : 
Ce questionneur dit : salam alaykoum wa rahmatoullah (wa alaykoum salam wa rahmatullahi wa barakatuh). Qu’Allah nous pardonne ainsi qu’à vous notre Cheikh. Nous nous affilions à la salafiya et une personne nous dit que le Messager (صلى الله عليه وسلم) n’a pas dit « Je suis Salafi ». Que devons-nous lui répondre ?

Réponse :

A qui le Messager (صلى الله عليه وسلم) pourrait-il s’affilier ? C’est plutôt nous qui devons nous affilier au Prophète (صلى الله عليه وسلم) ainsi qu’à sa voie (صلى الله عليه وسلم). Et le fait qu’une personne en vienne à dire de telles paroles est une chose très étonnante. Toi mon frère si tu lui demandes qui sont nos prédécesseurs, il devra te répondre que nos pieux prédécesseurs sont les compagnons du Prophète (صلى الله عليه وسلم). Chaque Prophète est un prédécesseur pour ses compagnons qui eux sont ses suiveurs, qu’Allah les agrée. Et ils sont nos prédécesseurs et nous sommes leurs suiveurs.

Certains sont gênés par les mots : la salafiya, la voie salafiya, la prêche salafiya et le fait de s’affiler à la salafiya. Nul n’est gêné par ces mots si ce n’est un innovateur ou une personne au cœur malade qui veut satisfaire ces gens.

Cheikh Al-Islam [Ibn Taymiyya] rapporte l’unanimité sur l’obligation d’accepter cette affiliation. Il a dit, qu’Allah lui fasse miséricorde, dans son recueil de fatwas : « Nul reproche n’est à faire à celui qui manifeste son appartenance à la voie des Salafs, qui s’affilie à celle-ci ou en est fier. Il est plutôt obligatoire d’accepter cela de lui et il y a consensus à ce sujet. Car la voie des Salafs ne peut être que la vérité. ».

Ce consensus a été rapporté par Cheikh Al-Islam Ibn Taymiya, qu’Allah lui fasse miséricorde, sur l’obligation d’accepter cette affiliation, cette noble affiliation, donc cela te suffit.

[Fin de la réponse de Cheikh Muhammad Ibn Hadi Al-Madkhali, qu’Allah le préserve]


k11265037 Traduit et publié par an-nassiha.com