Jugement de celui qui mange après le fajr ou avant le maghrib en pensant être dans les temps


Jugement de celui qui mange après le fajr ou avant le maghrib en pensant être dans les temps
Cheikh Muhammad Ibn Salih Al-Othaymin

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Télécharger | montre 0min 55  


Question : 
Si l'on dit que le jeûne de celui qui mange après le lever du fajr en pensant que le fajr n'était pas encore levé est valide. Que pensez-vous alors de celui qui mange avant le coucher du soleil, le muaddhin appelle à la prière avant son temps en pensant que l'heure du maghrib est entrée et a mangé par la suite. Lorsqu'il s'en est aperçu, l'heure du maghrib n’était pas encore entrée. Peut-on dire que son jeûne est annulé ?

Réponse :

Non, nous disons que son jeûne est valide. N'est-il pas ignorant ?

Questionneur : Il est ignorant.

Cheikh : Il est ignorant, louange à Allah son jeûne est valide. Il y a un texte à ce sujet-même : Asmaa bint Abi Bakr, qu'Allah les agrée, a dit : « Nous avons rompu le jeûne à l'époque du Prophète (صلى الله عليه وسلم) un jour nuageux, le soleil est ensuite apparu et nous n'avons pas été ordonnés de rattraper. ». Ceci est clair ? [Oui] La louange est à Allah.

[Fin de la réponse de Cheikh Muhammad Ibn Salih Al-Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde]


k11265037 Traduit et publié par an-nassiha.com