Doit-il rattraper ou nourrir un pauvre en compensation du jour rompu lors d'une dialyse rénale ?


Doit-il rattraper ou nourrir un pauvre en compensation du jour rompu lors d'une dialyse rénale ?
Cheikh Muhammad Ibn Salih Al-Othaymin

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Télécharger | montre 0min 51  


Question : 
Ce questionneur dit qu’il doit effectuer une dialyse rénale deux fois par semaines, lors de la dialyse, il rompt son jeûne, sa question concerne le ramadan. Lors du ramadan, lorsque qu’il rompt le jeûne le jour où il effectue la dialyse rénale, doit-il rattraper ce jour ou compenser en nourrissant un pauvre ?

Réponse :

Il doit le rattraper. Cet homme doit effectuer une dialyse deux fois par semaine et il n’a pas la possibilité de le faire la nuit, n’est-ce pas ? Nous lui disons alors : rompt durant ce jour lors duquel tu effectues la dialyse puis rattrape-le par la suite. Car le fait de nourrir un pauvre ne concerne que celui qui n’a pas les capacités de rattraper. Quant à lui, il en a les capacités, puisqu’il dispose de cinq jours dans la semaine.

[Fin de la réponse de Cheikh Muhammad Ibn Salih Al-Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde]


k11265037 Traduit et publié par an-nassiha.com